OÙ EN EST-ON AVEC BERGMAN ?

RETROSPECTIVE BERGMAN CINEMATHEQUE FRANCAISE DU 19 SEPTEMBRE AU 11 NOVEMBRE

Ingmar Bergman aurait eu cent ans le 14 juillet 2018, son dernier film, Saraband, date de 2007, il y a plus de dix ans, même s’il avait décidé de renoncer au cinéma en 1982, il y a vingt-six ans de cela. Le croisement de ces dates ouvre une perspective sur son œuvre du point de vue du temps, de celui de la postérité et de l’histoire du cinéma. On pourrait se demander ce que l’œuvre de Bergman a à nous dire aujourd’hui, mais on pourrait tout aussi bien inverser la question et interroger ce que notre rapport à son cinéma dit de nous.(…) Je vois mal Bergman dans le cinéma contemporain. Ou plutôt je vois son absence comme une terrible béance. On s’éloigne de Bergman quand on s’éloigne de notre part d’ombre et de la nécessité d’y faire face. On s’éloigne de la psychanalyse, comme on le fait aujourd’hui, autant dans la société qu’au cinéma, non pas tant parce qu’on a quelque chose à cacher mais parce qu’on ne veut ni voir ni savoir ce qu’on a à cacher.

Quand la roue tournera et que dans l’exploration des hommes par les moyens du cinéma on s’intéressera aux questions, aux doutes, plutôt qu’aux certitudes, aux idées reçues et aux stéréotypes sociaux, l’œuvre de Bergman sera toujours là pour nous guider.

Olivier Assayas.

Carlotta Film continue la sortie rénovée des œuvres de Bergman.

RÉTROSPECTIVE INGMAR BERGMAN – PARTIE 3

Au cinéma le 26 septembre 2018 en versions restaurées inédites

  • Le Silence
  • L’Oeil du diable
  • A travers le miroir
  • Une Passion
  • De la vie des marionnettes
  • Le Visage  (choix de Culture et Cinéma pour projection le 27/09 à 13h30)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *